Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/04/2009

Prospection

Je suis allée au Job Centre pour savoir ce que je vaux sur le marché de l'emploi et savoir où je pourrais passer un test d'anglais pour évaluer mon niveau.

45' de route broum, broum.

J'explique à un jeune homme à cheveux ras et tatous celtiques sur les avant-bras que je suis belge et que je parle français.

- Haaa, on parle français en Belgique ?

- Oui, entre autre, ...

- Je ne savais pas !

Sait-il seulement où est la Belgique ?

- Donc, pour en revenir à ce que je disais, je voudrais travailler.

- Il n'y a plus de leaflet pour les étrangers.

- Mais j'ai déjà travaillé un peu, comme prof' de français, ...

- Vous devez être police-checked (contrôlée par la police) si vous voulez enseigner.

- Oui, je sais, je le suis déjà vu que j'ai donné des cours à des enfants. Mais je voudrais savoir si je pourrais faire autre chose que prof'.

- Comme quoi, par exemple ?

Rester à la maison, m'occuper de mes enfants, écrire sur mon blog, continuer ma vie de femme ou foyer, quoi !

- C'est ça que je sais pas !

- Dans ce cas, il faut aller voir à l'étage.

- Et pour le test d'anglais ?

- Je ne sais pas, allez voir au citizen advice bureau.

Il me donne l'adresse.

Je monte et j'attends mon tour.

J'explique à une dame souriante et très rouge dans la figure que je voudrais travailler.

- Ha oui, pour sortir de chez vous !

Non, pas vraiment, j'adore être chez moi !

- Heu, plutôt pour gagner de l'argent vu qu'avec la crise, vous comprenez,...

Elle me fait remplir un formulaire recto-verso et me dit que je recevrai une convocation pour un R.V.

Très bien, au revoir Madame, merci beaucoup.

Exit.

Puisque je suis en ville, j'en profite pour faire un petit Tesco (supermarché) et c'est là que mon portable sonne, entre les yoghourts et les surgelés : un monsieur du Job Centre m'annonce qu'ils ne font pas d'orientation de carrière et que par conséquent je ne peux pas avoir de R.V. pour cela mais que de toutes façons, je ne dois pas m'inquiéter, il va m'envoyer une petite brochure.

J'aurais aussi bien fait de rester chez moi !

Retour à la case départ : ma cuisine ...

La Belgique, vue d'ici

La directrice de l'école des enfants m'avait demandé de faire un petit exposé sur la Belgique lors de la semaine "Internationale".

J'ai donc demandé à Google ce qu'il pensait de la Belgique.

Wikipédia, très bon élève, m'a fournis plus d'infos que nécessaire.

J'ai donc noté deux, trois choses sur un bout de papier, pris ma carte et mon drapeau et leur ai parlé des Diables Rouges, des 450 bières, du bon chocolat, des moules&frites, du steak tartare etc.

A l'issue de l'exposé aux petits de P1 à P3 (de 4 à 6-7 ans), l'institutrice leur a demandé de me poser des questions.

Voici ce qu'ils brûlaient de savoir :

- Quelle langue on parle en France ?

- Où habite ta meilleure amie ?

- Comment s'appelle ton papa et ta maman ?

Trognons ces mini-locaux.

 

 

 

 

27/04/2009

Katie

Katie, c'est ma copine !

Elle est dans la classe de fiston aîné et a déjà huit ans, elle.

C'est un garçon manqué : elle est toujours vêtue de vêtements de sport en polyester, elle court très vite, elle grimpe aux arbres, elle met les mains en poche, elle rote comme personne et connaît pleins de gros mots que je ne connais pas.

Elle a l'énergie d'un ouistiti hyperkinétique.

Elle a les cheveux longs jusqu'aux épaules, raides et blonds foncés... enfin, c'était le cas jusqu'à ce que sa tante coiffeuse ne lui fasse ses premières mèches blondes décolorées. Elle les attache en queue de cheval. Elle a aussi une frange dans les yeux.

Je la trouve marrante et elle n'a pas sa langue en poche.

L'autre jour que je partais je ne sais plus où et que j'avais fait "un petit effort" elle me lâcha :

 - Whoaw, you are poached !

Un mot d'explication : elle a dit poached qui veut dire poché, comme un oeuf, au lieu de posh qui veut dire chic.

J'adore !

 

23:26 Publié dans Who is who | Lien permanent | Commentaires (2)

Prière de Sainte-Thérèse

Je vous poste cette belle prière de Sainte-Thérèse que j'ai reçue de deux merveilleuses amies.

Ca ne fera de tort à personne !

 




Qu'aujourd'hui vous ayez la paix intérieure.

Que vous ayez la certitude que vous êtes exactement là où vous devez être.

Que vous n'oubliez pas les possibilités infinies qui émergent de la foi.

Que vous utilisiez les talents que vous avez reçus et que vous donniez l'amour qui vous a été donné.

Que vous soyez comblé de savoir que vous êtes un enfant de Dieu.

 

Laissez cette présence être au plus profond de vous,

et donnez la liberté à votre âme de chanter, danser, prier et aimer.


25/04/2009

Concert

Hier soir, je suis allée à un superbe concert, organisé  par l'église presbythérienne, qui a fait salle comble. Les protestants sont mieux organisés et plus riches que les cathos, pas de doute sur la question.

The Westminster Choir, siouplaît, rien que ça !

Les chanteurs, des hommes et des garçons (le plus jeune devait avoir 7 ans), étaient vêtus de longues robes de cardinal, fushia-mauve, avec des revers rouges. Par dessous, ils portaient une chemise blanche à grand col raide, serrée au cou par une sorte de cravate lâche de couleur noire.

Je ne connais pas grand chose en musique classique ni en chant choral, mais j'apprécie.

C'était puissant !

Je m'attendais à un répertoire classique pour public ignare de village isolé, il n'en fut rien : on nous servi des pièces modernes où chaque voix semblait partir dans une direction différente, un peu comme des flammèches de feu d'artifice, pour se retrouver quelques mesures plus loin, rassemblées en une dissonance harmonieuse.

Je ne peux pas vous en dire plus, je n'ai pas pu prendre le programme.

J'étais bouche bée,

transportée,

ravie.

Après, il y avait une réception dans un château privé, fermé au public.

Bien sûr, je mourrais d'envie d'y aller - tout le monde en parle de cette demeure qui a été complètement rénovée par un richissime promoteur immobilier - et Edel, mon opticienne m'a même offert une place mais comme j'avais été très gentiement invitée au concert par Claire-la-peintre, je ne pouvais décemment pas les planter là.

A la place, je l'ai invitée avec son mari et trois autres de leurs amis à venir boire un thé chez nous.

Ce matin, j'ai eu les échos de la veille au country Market : ça vaut la visite.

Je vais aller sonner à la porte du château (qui ressemblait, avant sa restauration à celui de "Tintin et l'ïle noire") pour demander au monsieur s'il ne veut pas des crêpes...

24/04/2009

Paroles, paroles, paroles.

Mon Dieu, que ça fait du bien de parler !

J'en avais oublié la saveur, habituée que je suis à tout garder "en bouteille", du moins avec mes locales.

Oser faire appel,

Accepter qu'on a besoin d'aide,

Pas facile, il faut mordre sur son chewing-gum.

Je viens d'envoyer un mail à tous ceux qui pourraient avoir de bonnes idées pour me remettre le pied à l'étrier ou le petit doigt dans l'engrenage du travail.

Le courriel passait mal car j'avais mis trop de monde dans la boite des récipiendaires...

Quelle chance j'ai.

MAIS JE LE MERITE !

Je suis une très fidèle et bonne amie.

Si c'est pas moi qui le dis, qui le dira ?

J'ai un peu besoin de regonfler ma self-esteem et ma confiance en moi, ces derniers temps, vous avez remarqué ?

Vivement qu'on se remette à rigoler, c'est si bon pour la santé.

 

 

14:32 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (6)

23/04/2009

Crise au bord du lough

Comme partout ailleurs, c'est la crise ici aussi.

Je ne sais pas comment les gens s'en sortent... Moi je ne m'en sors plus...

Je me serre la ceinture tellement fort que j'ai presque retrouvé ma taille de jeune fille !

Mais ça ne suffit pas.

Je me sens comme un cerf-volant coincé dans un arbre (celui des enfants, en l'occurrence !) : qui s'agite, s'agite mais plus il se débat, plus les fils s'emberlificotent...

Que faire ?

Où aller ?

Rester ici ? 

Aller en Inde où l'on vit pour £5 par jour ???

Rentrer en Belgique ?

Que sais-je faire ?

  • rêver
  • lire
  • écrire
  • maquiller les enfants
  • donner des cours de français
  • corriger des manuscrits
  • ...
  • tourner en rond
  • m'énerver
  • me stresser
  • m'angoisser

Ça fait léger sur un C.V.

Je fais appel à l'équipe : que feriez-vous à ma place ? Comment réagissez-vous face à la crise ?

Même si le ciel nous tombe sur la tête, ce n'est pas encore la fin du monde, seulement la fin d'un monde : celui de la vie tranquille au bord du lough...